accueil  |  ariège   |  france

SACHA: le patch de géolocalisation pour personnes âgées

© midinews

En plein débat sur la dépendance, l’Ariège s’apprête à expérimenter un procédé innovant et révolutionnaire pour faciliter le maintien à domicile ou la sécurisation des personnes âgées placées en établissements spécialisés.

Le projet «SACHA», développé par la société toulousaine SigFox Wireless, se propose de mettre au point un patch permettant la géolocalisation des personnes âgées dont les facultés cognitives sont détériorées en raison de diverses pathologies de type Alzheimer ou démences parkinsoniennes…

«Les professionnels de santé ont obligation d’offrir une garantie de sécurité des patients confiés par les familles aux établissements spécialisés, rappelle le Dr Lawrence Bories, responsable du Pôle gériatrique du CHIVA, dont un certain nombre, atteints de pathologies cognitives, ont tendance à chuter ou à s’échapper des établissements spécialisés.

Cette obligation nous a amené à rechercher des solutions technologiques spécifiques et fiables dans le cadre de la construction de l’établissement de Bellissen à Foix, afin de diminuer ces risques de fugue et de chute.

Mais aucune solution globale et fiable n’a pu être identifiée.

Face à ce constat, nous avons, via Ariège Expansion, rencontré la société SigFox représentée par Ludovic Le Moan, qui a proposé de développer une solution simple et très abordable financièrement
»

Ce sont du moins les contraintes et les objectifs affichés par Ludovic Le Moan, un technophile qui s’inscrit, une fois encore, dans une démarche vertueuse pour faciliter le quotidien des personnes âgées, notamment celles installées en zone rurale.

«La solution SACHA est une technologie de radiocommunication proposant un système intégré de géolocalisation, de contrôle d’accès et de détection de chutes des personnes» précise Ludovic Le Moan.

Cette technologie sera adaptée à un support rigide, de type bracelet, ou souple, de type patch, qui pourra être apposé dans le dos des patients, pour éviter l’arrachement.

Le système GSM habituellement utilisé en matière de géolocalisation nécessite des équipements importants et coûteux pour optimiser la couverture d’un territoire.

Avec le système SACHA, l’installation de 3 ou 4 antennes suffira à couvrir l’ensemble du département de l’Ariège pour capter les signaux émis par les patches ou les bracelets qui seront disponibles d’ici 2 à 3 ans.

«C’est une solution particulièrement adaptée aux zones rurales» où le coût social de la dépendance est important.

Une démarche qui s’inscrit pleinement dans la mission confiée à Ariège Expansion par le Conseil général de l’Ariège, et qui vise à développer des activités économiques en lien avec les gérontechnologies.

Le projet SACHA a reçu dernièrement les labellisations des pôles de compétitivité «Cancer Bio Santé» et «Aerospace Valley», ce qui lui ouvre les portes de financements inscrits dans le cadre du Fond Unique Interministériel (FUI) pour les projets collaboratifs à fort potentiel d’innovation.

Parmi les nombreuses étapes à franchir avant la commercialisation du patch de géolocalisation: finalisation du produit, traitement des alarmes et ingénierie du système informatique… les questions d’éthique figurent parmi les préoccupations majeures des partenaires.

«Notre intention est d’apporter une solution sécurisante et financièrement accessible pour les familles et les personnes dépendantes, rappelle Ludovic Le Moan.

Nous sommes particulièrement conscients de toutes les questions éthiques qui entourent ce projet et répondront, bien sûr, à toutes les obligations légales et juridiques imposées par la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) quant à la transmission et au traitement des données émises et reçues par le système SACHA»

EC | 12/05/2011 - 20:50 | Lu: 47028 fois

dans la même rubrique