accueil  |  ariège   |  france

Cyclisme: l'Ariège, double gagnante du centième Tour de France

© midinews 2012 - CG 09

On s’en doutait, l’annonce officielle du tracé du Tour de France mercredi matin a confirmé les espoirs ariégeois en la matière.

En 2013, le département, habitué du circuit, aura droit au privilège de deux étapes pour cette centième édition du Tour de France.

Ax-3 Domaines pour une arrivée en montagne le 6 juillet et Saint-Girons pour un départ en plaine le lendemain.

«Nous sommes triplement gagnants car c’est un vecteur de notoriété, d’image et de volume d’activités» estime Philippe Jugie, directeur de l’Agence de Développement Touristique.

En effet, durant deux jours d’affilés, les montagnes ariégeoises seront mises en avant dans les médias de France mais plus largement du monde entier.

«Cette centième édition est un coup de projecteur fabuleux pour nous car l’Ariège sera «the place to be» en juillet. Ces étapes montrent que l’on joue avec le haut du tableau des étapes de montagne» continue Philippe Jugie.

Même si au final, les coureurs resteront pourtant moins de temps sur le département à proprement parler, l’impact devrait vraiment être important.

Concernant le programme pyrénéen, il reprend des ascensions récemment intégrées dans la liste des «cols d’élite» du Tour de France, comme le col de Pailhères ou la Hourquette d’Ancizan dans le département voisin des Hautes-Pyrénées.

S’ils se montrent entreprenants, les montagnards ont ensuite les kilométrages et les pourcentages d’ascension suffisants pour un réel feu d’artifice dans le massif alpin.

Nicole Sicre, responsable du comité départemental du cyclisme de l’Ariège, se félicite du choix de Christian Prudhomme, directeur du Tour: «c’est un parcours où les coureurs pourront s’exprimer et les retombées seront considérables pour le département de l’Ariège.

C’est également important pour nos jeunes licenciés qui pourront participer à cette étape ariégeoise en direct
»

Pour Thierry Ducos, président du club Couserans Cyclistes, «c'est une très bonne chose pour le département de l'Ariège et pour le vélo.

L'étape ariégeoise sera forcément une étape technique puisqu'elle passe par le col de Pailhères pour arriver au plateau de Bonascre.

En espérant que cet évènement fera venir des jeunes au vélo
»

Henri Nayrou, conseiller général, et François Murillo, maire de Saint Girons, étaient aujourd’hui à Paris où ils ont assisté à la spectaculaire présentation du parcours du tour de France 2013.

Télécharger le circuit du Tour de France 2013 (PDF, 710 Ko)


Les deux étapes ariégeoises dans le détail

La 8e étape se fera donc entre Castres et Ax-3 Domaines le 6 juillet.

Un parcours de 194 km avec deux ascensions intéressantes: le col de Pailhères à 2001 mètres d’altitude («redoutable» selon Christian Prudhomme). Puis ce sera la montée vers la station d’Ax-3 Domaines.

La 9e étape prendra le départ le 7 juillet à Saint-Girons pour rallier Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées.

Point d’entrée de cette étape, c’est la cinquième fois que Saint-Girons participe au Tour avec un menu copieux cette année pour les grimpeurs: col d’Aspet, col de Peyresourde et la Hourquette d’Ancizan dans le 65. 165km de course qui s’annoncent très denses.

La présentation officielle présidée par Christian Prudhomme a enfin permis de se souvenir d’un épisode fameux du Tour 1913 avec la déception d’Eugène Christophe.

Avant l’étape ariégeoise, le coureur avait plus de 18 minutes d’avance, ce qui confortait son maillot jaune.

C’était sans compter sur une fourche défaillante qui a cédé en pleine étape lui faisant perdre plus de 4h et anéantissant ses chances de gagner le Tour.

On retiendra tout de même qu’à pied, il trouva le chemin d’un forgeron ariégeois qui l’aida à forger une nouvelle fourche et ainsi reprendre son chemin.

La preuve, s’il en fallait une, de la générosité ariégeoise.

Erratum: Eugène Christophe n’a pas réparé sa fourche en Ariège mais bien à Ste Marie de Campan dans le 65 non loin de Bagnères de Bigorre qui accueillera l’arrivée de l’étape partant de St Girons.
Anne-Sophie Fontanet et Laurence Cabrol | 24/10/2012 - 11:33 | Lu: 31026 fois