accueil  |  ariège   |  france

Château de Foix: la forteresse imprenable !

 Symbole de la puissance et du pouvoir des comtes de Foix et du Béarn, le château de Foix, entre plaine et montagne, domine la confluence de l’Arget et de l’Ariège.

Le roc calcaire sur lequel il a été construit abrite une trentaine de cavités explorées de manière systématique à la fin des années 60 par le Groupe Spéléologique de Foix et Robert Simonnet dont on connaît la passion pour la préhistoire.

Grottes fortifiées ou simples abris sous roches attenant à des garages ou des jardins de particuliers, elles ont livré un matériel varié (fossiles, galets, silex, fragments d’os de rennes, anneaux de bronze, fusaïoles, crânes humains, tessons de céramique…) et une remarquable gravure pariétal datée du paléolithique et représentant un cheval bien visible (voir : Richard Danis (1969) Inventaire des grottes du Rocher du Château de Foix paru dans le Bulletin de la Société ariégeoise des Sciences, Lettres et Art).

Preuve que la situation de ce rocher et ses cavités naturelles ont attiré des populations humaines dès les époques les plus reculées.
Mais l’habitation de ce rocher ne devient permanente qu’à l’époque gauloise et la présence d’une agglomération à Foix n’est pas certaine avant le haut Moyen-Age.

 La première mention du château dans un acte date des alentours de l’An Mil et au cours du XIIe siècle ce monument devient le centre du nouveau comté de Foix.
Les bâtiments que l’on visite aujourd’hui n’ont cependant pas grand-chose à voir avec le château primitif.

La seule représentation que l’on ait de lui figure sur un sceau des comtes de Foix de la fin du XIIe siècle: un bâtiment relie les deux tours principales… mais est-ce bien la réalité ou une interprétation symbolique?

Si l’on s’en tient aux faits historiques ou à l’archéologie, la tour couverte semble dater des XIe-XIIe siècles, celle du milieu a été entièrement reprise au XIVe siècle et la construction de la tour ronde est plus tardive puisqu’elle fut terminée avant le milieu du XVe siècle (notons que depuis le début du XIVe siècle les comtes ne résident plus à Foix mais dans le Béarn, notamment au château d’Orthez).

Alors que beaucoup de châteaux sont détruits ou abandonnées, celui de Foix est transformé en caserne puis en prison au XVIIIe siècle et la tour ronde conserve encore des stigmates de cette reconversion: graffitis, lourdes ferronnerie,  grilles aux fenêtres.

 Au milieu du XIXe siècle, le château est classé Monument Historique, la prison déménage dans les faubourgs et une restauration réalisée par Paul Boeswilwald, gendre d’Eugène Viollet-le-Duc, dote le bâtiment d’un clocher flamand pure style troubadour, très à la mode à cette époque-là.

Après découvert du splendide panorama jusqu’aux Pyrénées ariégeoises, du château et son histoire avec un grand «H», des expositions thématiques à chaque niveau des différentes tours permettent une totale immersion dans le Moye-Age.

Château de Foix
Visite libre ou guidée tous les jours de 9h45 à 12h et de 14h à 18h
(juillet et août, journées non-stop de 9h 45 à 18h30)
Tél : 05 34 09 83 83

Laurence Cabrol | 22/07/2006 - 13:42 | Lu: 125487 fois