accueil  |  ariège   |  france

Pamiers d'hier et d'aujourd'hui: l'Hôtel de ville

L'Hôtel de ville a déménagé à plusieurs reprises en plus de deux siècles d’existence. Il est aujourd'hui installé dans l'un des bâtiments les plus anciens de la ville.

Monseigneur Henri de Sponde, évêque de Pamiers de 1626 à 1643, et Monseigneur Caulet, qui lui succéda de 1644 à 1680, avaient pour objectif d'installer un séminaire et un évêché dans la commune. Le séminaire fut installé dans la maison des prébendiers de Montgauzy, avant de passer au sanctuaire de Sabart.

C'est par une donation du 3 février 1676 que Mgr Caulet céda à ce dernier la maison, tour, pâtus et place où il se trouvait dans le pan du Mercadal, sur la rue allant du Mercadal au Pont-neuf par la tour et le porche de Nerviaux.

Il débuta alors la construction du nouvel évêché, bâtisse dans laquelle se trouve la mairie aujourd'hui.

L'abbé de Camps et Jean-Baptiste Verthamon le terminèrent après 1690. L'ancien, créé le 23 juillet 1295, était situé au Mas Saint Antonin.

Les emplacements de l'Evêché et de l'Hôtel de Ville devaient changer au gré de l'Histoire
D'abord siège de l'Évêché, la Mairie s'y installa après la Révolution avec la sous-préfecture et une imprimerie.

En 1823, sur ordonnance du Roi, elle dut évacuer l'immeuble, l'Evêché en reprit possession la même année. L'Hôtel de ville fut établi alors dans la maison Vignes de 1825 à 1892.

Le 15 mars 1892, M. Piquemal donnait à loyer au maire la maison qu'il possédait rue Bayle pour y recevoir le nouvel Hôtel de ville. C'est en 1903 qu'il s'installera place Eugène Soula.

Par acte administratif du 13 août 1913 intervenu entre le sous-préfet de Pamiers et le Docteur Soula, maire, le département cédait à la commune l'Evêché désaffecté.

Le 19 avril 1921, le docteur Joseph Rambaud, maire, vendait à la Banque de France le bâtiment. C'est en 1975 que la commune récupéra le bâtiment dans lequel finalement, elle y installa ses services, en mai 1980, les locaux place Eugène Soula étant devenus trop exigus.

Si l'Hôtel de ville changea plusieurs fois de lieu depuis la Révolution, l'Évêché lui déménagea quatre fois. Il fut situé tour à tour au Mas Saint Antonin, au Gand Soleil, à la place de la Mairie actuelle et place du Mercadal depuis 1916.

PR | 24/05/2013 - 19:28 | Lu: 24112 fois