accueil  |  ariège   |  france

Pamiers d'hier et d'aujourd'hui: de l'histoire des bains douches

Face à l’entrée du parc demeurait un bâtiment appartenant à un particulier «Les bains du Touronc». Ils existaient déjà au début du siècle.

En 1949, le conseil municipal de la ville présidé par Jean Richou, maire, décida de s’en porter acquéreur, «ce qui permettrait de doter la ville d’un établissement de bains douches»

Avec le bâtiment, le propriétaire voulait bien céder également le matériel existant soit 12 baignoires en bon état, les lavabos, etc.

En mai 1951, M. Bonis, architecte, présenta un avant-projet de réaménagement des bains, projet s'élevant à 4 200 200 francs. L'étude présentée une première fois fut incomplète et revue en octobre de la même année et fut finalement validée par le conseil.

Il y avait urgence à doter la commune de Pamiers d'un établissement de bains digne du nom. Vu l'inscription des travaux au plan d'équipement national par arrêté du préfet de l'Ariège en 1951, le conseil, à l'unanimité, approuva donc les plans, devis estimatifs, descriptif, bordereau des prix, pour une somme totale de 4 994 974 ,78 francs.

L'établissement ouvrait ses portes les mardis, jeudis et samedis de 15h à 19h, les dimanches de 8h à 12h. Le prix de la douche restait fixé à 50 frs et à 25 frs pour les enfants d'âge scolaire. La perception des droits avait lieu au moyen de tickets extraits d'un carnet à souche. Les recettes furent versées au receveur municipal toutes les semaines.

Des travaux de rénovation furent entrepris en 1951. C’est en 1968 que sera finalement détruit le premier bâtiment. Ce fut d’ailleurs à l’époque un bouleversement complet du site avec le percement de la rue Jules Amouroux pour rejoindre le boulevard Delcassé et la future construction du centre social. Les bains douches furent reconstruits au même endroit dans un bâtiment «moderne»

Les bains douches de la rue du Rempart du Touronc resteront ouverts jusqu’au début des années 90. En 1998, le bâtiment est racheté et à nouveau totalement modifié pour devenir un restaurant du même nom «Les bains douches»

Pour la petite histoire, il avait été question en 1934 de construire un établissement de bains douches avec piscine. La piscine aux dimensions réglementaires de 25x12 aurait eu une capacité de 400 mètres cubes environ et aurait été disposée de telle façon qu’elle aurait donné satisfaction à toutes les compétitions sportives ainsi qu’aux usagers.

En sous-sol et accessibles directement, étaient prévues des salles de bains au nombre de 20. L’utilisation de la piscine aurait eu lieu en toutes saisons grâce à une installation de réchauffage de l’eau suivant les précédés modernes.

PR | 10/06/2013 - 19:36 | Lu: 18583 fois