accueil  |  ariège   |  france

Tarascon sur Ariège: 2500 Rose Croix pour un rassemblement international

© midinews 2012

Le Sabarthès en Ariège serait le berceau de l’humanité…

Le sujet est loin de faire l’unanimité de la communauté scientifique mais depuis quelques jours il fait le bonheur des commerçants de Tarascon sur Ariège qui voient débarquer la communauté des Rose Croix d’Or sur ce petit canton pour leur grand rassemblement international prévu le week-end prochain sur la commune d’Ornolac.

Une manifestation qui revient de manière récurrente tous les 5 ans et qui selon Alain Leplus, président de l’office de tourisme des vallées de Tarascon et du Vicdessos, contribue largement au remplissage des hébergements des deux vallées: «ce sont en principe de bons clients pour les commerçants locaux.

Les hôtels, meublés et autres chambres d’hôtes sont remplis, en principe par communauté, par exemple au Vieux Carré, ce sont les Russes! Ce sont des gens très polis, avenants, ils font preuve de savoir-vivre
»

Cette année les journées mystiques de l’école internationale de la Rose Croix d’Or (RCO à ne pas confondre avec l’Ordre de la Rose Croix AMORC qui a compté dans ses rangs le fondateur de l’ordre du temple solaire, secte de sinistre mémoire) également connue sous le nom de Lectorium Rosicrucianum s’ouvrent au public des non-initiés en proposant un programme de conférences et une exposition au centre culturel de Tarascon.

Certains y voient une campagne de recrutement, d’autres une campagne de communication sur un mouvement ésotérique un peu mystique qui à la fin des années 90 avait souffert d’un rapport parlementaire l’affiliant à un mouvement sectaire.

Depuis tout est rentré dans l’ordre, l’association s’est vue qualifiée d’association cultuelle ce qui constitue une reconnaissance de son statut de religion vis-à-vis de l’Etat français.

De plus la Miviludes* qui observe et analyse les phénomènes sectaires n’a pas signalé de telles dérives pour le Lectorium Rosicrucianum qui depuis bien longtemps a le statut de religion aux Pays Bas, en Espagne ou en Hongrie.

Du côté des associations, notamment de l’ADFI (association de défense des familles et de l’individu) basée à Toulouse, rien à signaler: «il n’y a pas de victimes des Rose Croix, indique Gérard Fodor son président.

On a côtoyé des personnes qui les ont fréquentés, nous n’avons pas relevé de griefs qui pourraient être qualifiés de délit.

C’est un mouvement qui remonte à très loin dans le temps (au moins au 17e siècle) il a une certaine visibilité dans l’histoire, c’est plutôt un mouvement ésotérique.

Ce qu’ils croient ou pas les regardent, mais il n’y a pas à ce jour de conséquences sur la vie civile, sur les droits ou libertés de chacun. La Miviludes les observe mais sans plus
»

«C’est pour nous une tradition de revenir dans le Sabarthès, considéré comme berceau de l’humanité, riche d’une histoire millénaire.

La conférence organisée ici est un évènement international, nous y attendons 2500 personnes et 43 pays
» précise Joost Ritman, fondateur de la Bibliotheca Philosophica Hermetica dont la présence à Tarascon aux côtés de Francisco Casanueva, fondateur du Centre d’étude Cathare de Barcelone, et Pierre Gohar, représentant du Lectorium Rosicrucianum en France, donne une dimension particulière à cet évènement.

Un mouvement qui compterait 15000 membres à l’international dont 800 en France et plus d’un million de sympathisants.

Un mouvement défini selon Pierre Gohar comme l’expression de la libre pensée à travers un développement spirituel et culturel: «il n’y a chez nous ni séparation, ni exclusion, c’est pour cette raison que le mot secte n’est pas du tout adapté à notre mouvement […]

Nous avons une double activité, une activité spirituelle permettant l’exploration de l’homme intérieur et aller à la quête de la vérité inscrite dans les gênes de l’humanité et une dimension culturelle, c’est pourquoi nous sommes ici au centre culturel de Tarascon avec cette exposition qui retrace toute la vie de l’humanité dans le Sabarthès
»

Cette communication autour de leur conférence internationale peut s’expliquer par une quête de respectabilité.

Des structures éphémères et un temple sont d’ores et déjà installés sur le terrain qui devrait accueillir le week-end prochain la grande conférence rosicrucienne.

Pour les non initiés, l’exposition «Sabarthès, berceau de l’humanité» se poursuit jusqu’au 20 septembre à l’espace François Mitterand de Tarascon-sur Ariège.

*Miviludes: mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires


Programme des activités culturelles ouvertes au public

-Du 8/09/2012 au 20/09/2012
Exposition «Sabarthès, berceau de l’humanité»
Espace Culturel François Mitterrand
(Entrée gratuite)

-14/09/2012 de 18h à 21h
Forum «Formation, réformation et transformation»
Participants: Eduard Berga (Centre d’études Cathares de Barcelone), Esther Oosterwijk-Ritman (Bibliotheca Philosophica Hermetica), Pierre Gohar (Comité d’organisation de la Convention 2012 du Lectorium Rosicrucianum) , Francisco Casanueva (Fondateur de la Fundacion Rosacruz) , Joost Ritman (comité de Direction du Lectorium Rosicrucianum).
Espace Culturel François Mitterrand

-19/09/2012 de 18h à 20h
Projection du film «Un Univers Créatif» par Rüdiger Sünner – VOST
Ce film relate la création de l’univers depuis le tout début de l’humanité.
Réalisation et mise en scène: Rüdiger Sünner

-20/09/2012 de 14h à 16h
Clôture officielle de l’exposition «Sabarthès, berceau de l’humanité»
Table ronde animée par P. Gohar
Laurence Cabrol | 11/09/2012 - 18:49 | Lu: 72691 fois